CD Inlandsis CD Sillage CD so Watt CD D'ouest en ouest bassi kouyaté CD Kouyaté_Marcault CD Andouma Kouyaté_Marcault CD Andouma CD regard CD memoires Au dela des limites CD

Avec la voix de Stella Vander.

Chambre 13

cd_Vander-Marcault-Beaussier photo : © Jean-Loup De Sauverzac

Lydia Domancich (claviers)
Stella Vander (voix)
Daniel Beaussier (sax, hautbois, clarinette)
Pierre Marcault (percussions)

Lydia Domancich : compositions • arrangements
textes : Pip Pyle • Léonard de Vinci • Michel-Ange • Pétrarque
Enregistré et mixé au Studio de Chennevières par Gérard Lhomme en 1993
Gimini Music - réf : GM 1007

1) Room Thirteen...6'40
2) O Dormiente...7'50
3) Monky Tonk...5'51
4) La Notte...5'42
5) Power Block...9'30
6) Dolce Ire...3'40
7) Cimes ...5'26
8) Jeux ...3'16
9) Palabre ..9'37

Dolce Ire


Texte de Pétrarque - voix : Stella Vander

PRESSE

Sylvain Siclier - Jazzman
...Avançons, chez Lydia Domancich, le choix d'une musique de métissage : entre le jazz - pour la notion d'improvisation sur grille -, l'apprentissage classique, des connexions avec la musique contemporaine - certaines harmonies et intervalles -, une prédilection pour les rythmes africains et cet attrait pour la voix ...Cela donne tour à tour, et tout à la fois, des compositions mélancoliques, d'étranges souvenirs de ritournelles enfantines, autant de thèmes d'un dynamisme envoûtant qui laissent beaucoup de champ aux percussions et aux vents. On retiendra tout le talent de Lydia Domancich à façonner des ambiances, des couleurs grâce aux synthétiseurs et aux échantillonneurs. Peu de pianistes y parviennent et peu de claviers savent doser, mettre en valeur l'acoustique par rapport à l'électronique. Raison supplémentaire de se montrer sensible à cet univers...

P.-L. Renou - Jazz Magazine
...Les textes choisis et méticuleusement servis - jusqu'au traitement madrigalesque du Dolce ire de Pétrarque - donnent lieu aux moments les plus forts, mais aussi les plus doux et insinuants, émergeant comme des banc de sable, formant repères parmi des plages orchestrales qui jouent sur l'ambiguïté d'un primitivisme sophistiqué, d'un imaginaire volontaire plus tellurique. Elle rêve éveillée d'un monde élémentaire auquel elle donne corps, peu à peu, encore chrysalide et déjà désirable.

Le Quotidien du médecin
…Musique particulièrement subtile …

CONTACT

Gimini Music