Le parcours et la musique atypique de Lydia Domancich, pianiste et compositrice, depuis la classe de piano du Conservatoire de Paris jusqu'à Andouma, en passant par l'improvisation, les musiques apparentées au jazz, les compositions pour la danse, de trop brefs séjours en Afrique... et un interêt de plus en plus marqué pour la musique Japonaise.

UN TOUR DE PIANO EN 80 MINUTES

Paranosotros

Marthe Vassallo, au triton les Lilas, photo Helene Collon
Aissata Kouyate, Andouma, Le quartz brest
photo : © Hélène Collon

création 2011
En haut à droite : Jazz
Au centre : Musique Classique
Un peu sur la gauche : Musique du monde
Tout en dessous : Compositrices
Et tout en haut : Improvisations

Tout en gardant à l'esprit les caractéristiques de ces différents langages musicaux, Lydia compose un tour de piano inspiré par l'essentiel : la musique. Peu importe que celle-ci soit classique ou populaire, lʼauteur femme ou homme : lʼélan est le même, le don est aussi grand.

De Chopin à l'improvisation, de Lili Boulanger à Oscar Peterson, de Chidori No Kyoku - le chant des pluviers, à ses propres compositions, Lydia nous convie, au travers d'un choix non exhaustif d'oeuvres, à une balade ponctuée de courtes explications ou bien encore de citations :« Ecoutez avec attention les chansons des autres pays, c'est une mine inépuisable où l'on trouve les plus belles mélodies qui vous donneront une idée des caractères des différents peuples. » Robert Schumann « Conseils aux jeunes musiciens »
Dont certaines ne manquent pas d'humour :« Une femme qui compose, Monsieur, c'est comme d’un chien qui marche debout sur ses pattes de derrière. Il ne le fait pas bien, mais vous êtes surpris tout bonnement qu’il le fasse.» Extrait d'un livre de 1928 traitant de musique.

Fantasia

CONTACT

>Sophie GLARNER - BIG BRAVO SPECTACLES : 02.96.70.86.99 / 06.75.25.08.91